Mes conseils pour plus d’infos ici

En savoir plus à propos de plus d’infos ici

Le marché vidéo poursuit sa révolution en affichant une hausse de 20, 6 % à 1, 46 milliard d’€ de ca. 10 ans plus tard, le marché revient au même niveau que 2010, proche de 1, 5 milliard d’euros de ca. Mais avec une différence fondamentale : en 2010, le marché pesait %, en 2019, il ne pèse plus que 28 %. Entre temps, la VOD et la SVOD se sont façonnés instantanément au point de dépasser le milliard d’euros de recettes TTC en 2019.

La gamme de ce qu’on appelle « matériels audiovisuels » se révèle être très grande. En effet comme son vrai nom l’indique, par « audiovisuel » se trouvent tous les outillages qui permettent la diffusion ou la captation d’images et de sons. Si par exemple vous voulez tourner un film ou si vous voulez réaliser une présentation vidéo, il vous sera indispensable de etre propriétaire de du matériel vidéo pro ou du matériel de septième art. Pour de la captation de photographie, l’achat ou la location d’une caméra professionnelle ou d’un matériel photo vous sera nécessaire. Opter pour une caméra de qualité permet non seulement d’avoir une machine fluide et qui marche silencieusement, mais également une machine dont la prise en main et la mise au point sont plaisants. Évidemment tous les accessoires propres à ces outils, comme les objectifs, le stabilisateur gyroscopique ou le trépied seront à prévoir. Toujours dans le cadre d’un tournage, d’autres outils professionnels seront indispensables. Parmi ces derniers se trouvent les micros pour un son de meilleure qualité, les activités pour une bonne lumière, la mattebox pour masquer les rayons du soleil…

Vidéo de voyages, de mariages, de clips musicaux, d’interviews, de présentation produit ou autres, les situations où le vidéaste doit être en mouvement ou beaucoup avoir à se déplacer dans la journée sont nombreuses. Quelle caméra utiliser ? Elle ne doit pas être trop volumineuse ni trop difficile à manier. Recherchez un bon rapport qualité/prix. Les constructeurs d’électronique ont bien compris cela en faisant des collections d’appareils légers et prenant peu de place en déplacement : les compacts : cette catégorie d’appareil photo est bien souvent complètement automatisé. Il n’offre pas la possibilité de changer d’objectif. les bridges : légèrement plus gros que les compacts, les bridges ne permettent pas de changer d’objectif. par contre, ils possèdent des modes automatique, semi automatique et manuel. les hybrides : les hybrides, de taille assez équivalente aux bridges, sont un réflex miniaturisé. Les objectifs sont changeables, les modes de prises de vues sont automatique, semi automatique ou manuel.

Il s’agit probablement du critère le plus connu des débutants. La définition correspond au nombre de pixels du capteur, par exemple 24 millions de pixels que l’on notera 24Mpx. Attention à ne pas amalgamer définition et résolution ! La résolution correspond à un nombre de pixel raconté à une surface, par exemple 300dpi, soit 300 pixels par pouce. D’une dans son emsemble retenez que plus vous avez de pixels plus votre image sera détaillée mais plus votre fichier sera gros et lourd à traiter. Il n’est donc pas toujours nécessaire de vouloir à tous prix une grande définition car selon vos nécessités il est peut-être mieux de réduire la définition au profit d’une meilleure gestion des situations à basse lumière. Prenez par exemple un capteur d’une dimension de 24x36mm avec 24Mpx et un autre capteur de la même dimension ( 24x36mm ) mais cette fois-ci avec seulement 12Mpx.

Les modalités de la Mini URSA sont; un capteur de photographie Super35 ( 4680 x 2592 ), un commutateur pour passer d’un global global à un rolling shutter, une plage dynamique incroyable de 15 stops, allant bien en plus de celles des caméras pour longs métrages traditionnels, un gros viseur orientable OLED couleur 1920 x 1080, deux formats d’enregistrement; RAW 4K et ProRes, et un écran orientable tactile de 5 pouces. La URSA Mini est un vrai appareil professionnel vidéo numérique qui peut filmer à 30 images par 2nd et à 60 images par seconde avec le roling shutter pour les vidéastes qui souhaitent une image plus fluide, mais aussi à 160 ips en format HD. elle se trouve être de plus équipée de nombreuses connexions telles qu’une sortie 12G-SDI, une sortie de monitoring HD-SDI, 2 entrées LANC, une entrée audio XLR symétrique avec alimentation fantôme, une entrée timecode et une entrée de référence.

Le sélectionner la caméra est évidemment primordiale. Vous faites un court-métrage, il est par conséquent possible que vous utiliserez une caméra numérique, moins coûteuse, et aussi plus adaptée aux réalités de la fabrication industirelle, qu’une caméra argentique. Des progrès énormes furent fait ses dernières années et des caméras très abordables sont aujourd’hui qualifié de produire des images d’une qualité t. Pas besoin de dépenser des cents et des milles donc. Si jamais vous faites intervenir un chef opérateur, vous n’avez pas toujours besoin de votre propre caméra, mais c’est un gros plus d’avoir tout le reste à disposition. Cela représente un investissement au départ, mais si vous tournez 3, 4 ou 5 films assez rapidement, arriverez bien content de ne pas mettre en location votre matériel à chaque fois !

Tout savoir à propos de plus d’infos ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *