Uncategorized

Cliquez ici : Les dernières tendances

Source à propos de Cliquez ici

En pleine recherche d’un logement à acheter, vous ressentez le eu un coup de foudre. Mais avez-vous relativement fait le tour de la question ? Pour se faire une idée exacte, il est conseillé de découvrir le bien immobilier à des heures différentes et de se renseigner sur son cadre administratif. Renseignez-vous sur l’état du électricité ( le diagnostic électrique est obligatoire pour les résidences de plus de 15 ans ), mais aussi du réseau d’eau potable, de le toit, du gros œuvre, etc. Les papiers fournis par le vendeur sont-ils en règle ? Depuis la loi Carrez, les différents actes et contrats doivent compter exacte du bien. Vérifiez aussi la présence d’une assurance dommage-ouvrage en cas de gros travaux récents. Les charges de copropriété sont parfois un coût difficile à maîtriser. Des travaux déjà votés avant l’achat peuvent se retrouver à votre charge, si le contrat de vente le stipule ou si leur montant n’a pas encore été fixé. Vous pouvez joindre le syndic de copropriété pour acquérir le compte-rendu des dernières réunions, afin de savoir précisément à quoi vous attendre.

pour finir, avant de procéder à votre choix, prenez le temps de découvrir le quartier. La gardienne, le syndic, les voisins, commerçants ou même le facteur peuvent être des sources d’information précieuses ! Si vous souhaitez acheter , il est capital d’inspecter toutes les parties communes, telles que le local à poubelles, les escaliers et/ou l’ascenseur, le portail, le stationnement, le ou les espaces communs, etc. Pensez notamment à tester l’état des façades du logement pour savoir si elles ont déjà été rénovées, si le dernier ravalement est récent, ou si la copropriété envisage ces travaux en ce moment ou pour les années à venir… tous ces renseignements sont précieux : ils permettent de savoir si l’entretien de l’immeuble est accomplie régulièrement, ou s’il faut s’attendre à une hausse importante des charges dans les prochaines années.

Aller frapper à de son futur voisin peut aussi être une parfaite chose. Cela vous aidera à savoir si plusieurs personnes ont fait une offre sur le terrain avant de se rétracter ( problème de sol, de constructibilité, … ) ou si le voisin vous recevra d’un bon oeil ( vous en déduirez le chance d’avoir un recours sur un éventuel permis de construire ). Autre outil, Google Earth de google ou Plans d’Apple ( qui offre désormais une vue 3D ) qui vous aident à bien repérer les zones voisines. Avantage, vous remarquerez tout ce que les clotures vous cachent ! il convient de mieux s’apercevoir en avance que vous ressentez le après le terrain, un camping ou une aire d’accueil pour les enfants du voyage ! Evidemment, vous ne souhaitez pas acheter un terrain pollué il faut savoir en effet que le cout de dépollution d’un terrain est important et que vous ne aurez de quoi vous retourner contre le vendeur ! Autant le vérifier avant. pour ce faire, il vous suffit de aller sur le site du gouvernement qui recense les sites pollués.

Avant l’achat de la maison, vous ne avez connaissance pas ses normes de construction ( électricité, plomberie… ) surtout si c’est un bien ancien. Donc, il s’agit d’essayer de contrôler la conformité des normes et de déceler les défauts. Pour faciliter le contrôle, depuis 2007, le vendeur est tenu de vous fournir un DDT ( Dossier de Diagnostiques Techniques ) se rapportant, notamment, à tout ce qui concerne le gaz, l’électricité, l’amiante… Les informations pour l’achat d’une habitation doivent toujours inclure des infos sur les inspections. L’inspection d’un lieu de vie n’est pas une simple formalité, les inspections révèlent souvent de graves problèmes dans une maison, notamment des problèmes de assises, de pourriture, d’insectes nuisibles, de dégâts sur la toiture, de moisissures, d’isolation inadéquate, de câblage périmé, etc. Vous devez connaître ces problèmes avant de prendre une décision finale. La bonne nouvelle est qu’un problème peut happer la la baisse du prix de la propriété à condition que le vendeur paie pour régler les défaillances avant de l’acheter officiellement. Soyez aussi attentif à le contrôle des vices administratifs. Par exemple, vous devriez contrôler les anciens travaux entamés par l’ancien propriétaire. Si celui-ci a créé une piscine extérieure ou une véranda, est-ce qu’il a un permis de construire.

Lorsqu’on acquiert un bien immobilier, il y a de multiples questions à poser au vendeur, mandataire ou à l’agent immobilier pendant la visite. Il est par conséquent simple de passer à côté de quelques points importants lorsqu’on n’a pas l’habitude. Attention aussi attention à la disposition des pièces et à leur exposition en vous servant de la fonction boussole de votre téléphone. Un étage important est généralement garant d’une meilleure lumière et de moins de méfaits sonores. En gardant en tête que la valeur d’un bien est dû à sa position et son cadre. En achetant vous allez faire partie d’une copropriété. En effet, en devenant propriétaire d’une fraction privative ( logement, mais aussi cave, garage, etc. ), vous devenez aussi copropriétaire des zones communes du logement ( jardin ou parc, hall d’entrée, escalier, ascenseur, toiture, etc. ). Demandez à voir les procès-verbaux des 3 dernières assemblées générales qui vous renseigneront sur l’état du logement et d’éventuels travaux prévus, qui clairement alourdir le budget !

Source à propos de Cliquez ici

Auteur

paul@webmx.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.